Battre Le Pen dans les urnes pour battre Macron dans la rue

Déclaration du collectif d’animation national du 14 avril 2022

Samedi et dimanche derniers, les quartiers populaires, les départements d’Outre-mer et la jeunesse se sont déplacés massivement pour glisser le bulletin Jean-Luc Mélenchon. Des scores historiques ont été réalisés, dépassant souvent les 50 %, dans beaucoup de quartiers populaires du pays. C’est sur cette mobilisation que nous voulons bâtir l’avenir.

Cette dynamique doit se poursuivre lors des élections législatives pour faire élire une majorité de gauche radicale à l’Assemblée Nationale. 

Malgré cette belle mobilisation, pour la deuxième fois consécutive, nous nous retrouvons avec M. Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. L’extrême droite totalise aujourd’hui plus de 32% des suffrages exprimés et n’a jamais été aussi forte dans notre pays. Ce score élevé est la conséquence directe de la propagation des discours racistes et de la légitimation des obsessions identitaires de l’extrême droite par les gouvernements successifs. Le mandat d’Emmanuel Macron en  porte la responsabilité première. Son quinquennat a été marqué par des reculs sociaux et démocratiques accélérés, la répression violente des mouvements sociaux  et un autoritarisme grandissant. 

L’accession de Marine le Pen au pouvoir est aujourd’hui plus que possible. La situation politique que nous devons affronter est certes désespérante, mais nous savons que l’extrême droite est notre premier et pire ennemi. Nous sommes aussi conscients qu’aucune voix ne doit la renforcer ni lui permettre d’accéder au pouvoir.  Dans le cas contraire, nous assisterons au démantèlement de l’Etat de droit et à toutes les conséquences qui en découlent.  «Le verdict des urnes» proclamé par les militants de la Cocarde et de l’UNI hier lors de l’attaque de Science po nous donne un avant-goût de ce que des milliers de nazillons se permettront partout et tous les jours, avec le soutien et la participation d’une police lepennisé et d’un gouvernement d’extrême droite, contre les mobilisations sociales, les racisés, les féministes.

C’est pourquoi, en conscience et responsabilité, fort.es de tous les combats menés ces cinq dernières années contre Macron et son gouvernement, les militants de RED appellent à faire barrage à l’extrême droite dans la rue et dans les urnes le 24 avril 2022. Ensuite, face au quinquennat de tous les dangers, nous prendrons toute notre place au sein des mouvements sociaux qui porteront les mots d’ordres de résistance et de rupture. Nous serons du côté de toutes celles et ceux qui feront vivre les combats pour l’émancipation, la solidarité, l’égalité et la justice. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s